Le calendrier de la recapitalisation des banques se précise peu à peu. En effet, le premier ministre français, M. François FILLON attend pour le 15 décembre prochain un rapport détaillé dans lequel les banques seront contraintes de préciser leurs mesures pour atteindre le ratio de fonds propres durs de 9% fixé par l’accord européen du 27 octobre sur le sauvetage de la Grèce.

Mais cette idée de recapitalisation des banques n’est pas récente ; fin août, Christine Lagarde, directrice générale du célèbre Fonds Monétaire International envisageait déjà cette hypothèse. Mais cette solution n’avait pas tiré son importance.

Aujourd’hui, la prolongation et le durcissement de la dette, de même que la chute brutale de la Bourse obligent et poussent les politiques à réagir.

Côté Français, les banques telles que le Crédit Agricole, BNP Paribas ou encore La Société Générale ont pris des mesures : bonus au titre de 2011 en baisse significative, réduction de leur bilan, réduction de leurs activités de banque d’investissement et de financement notamment aux Etats-Unis…

Face à l’ampleur de la situation, la recapitalisation serait presque une évidence à surveiller et à analyser.

Mais, capitalisation bancaire ne signifie pas pour autant raréfaction du crédit aux entreprises, en particulier aux Petites et Moyennes Entreprise ce qui détruirait malheureusement le financement de l’économie…

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*