Depuis maintenant plus d’une semaine, les médias nous content que la France pourrait perdre son AAA ; la note maximale de solvabilité et de bonne situation financière.

Face à cette perspective, les Français sont pessimistes.

Mais que risquent la France et les Français en cas de dégradation de note ?

Plusieurs scénarios sont envisageables ; une rétrogradation uniquement pour la France, soit au contraire un abaissement de la note pour l’ensemble des pays européens possédant un triple A…

Selon les scenarios les conséquences seraient quasi similaires.

En effet, outre les entités garanties par l’Etat, la dégradation pourrait avoir des effets sur l’ensemble de l’économie française (exclusion des politiques d’investissement des grands fonds internationaux sélectionnant les dettes les plus sures pour leurs clients) et provoquer trois conséquences majeures à ne pas négliger : un coût de financement plus élevé, des risques de dégradation supplémentaire  tels que des dégradations de notes en cascade pour tous les organismes publics: collectivités territoriales, entreprises ayant l’Etat à leur capital et entreprises bénéficiant de la garantie implicite de l’Etat.

Des conséquences seraient à tous les niveaux…

Ainsi, les entreprises cotées en Bourse, dont l’Etat est directement l’actionnaire telles que EDF, Aéroport de Paris…, seraient aussi impactées par cette perte du triple A ; Leurs notes risqueraient d’être abaissées et le prix de leurs CDS (credit default swaps ; permutations de l’impayé) pourrait s’envoler.

Et côté ménage ?

La perte du triple A aurait bien entendu des conséquences sur les relations entre les banques et les ménages /entreprises. En effet, étant donné que les établissements financiers devront emprunter à un taux plus élevé, ils se verront obliger de répercuter cette hausse auprès de leur clientèle et par conséquent, les taux d’intérêt pourraient augmenter et l’accès au crédit deviendrait davantage difficile.

Mais comment faire pour vaincre ces supposés conséquences ?

Le gouvernement devra prendre des mesures plus résolues de réduction des déficits publics afin d’améliorer  sa solvabilité et sa situation économique dans le but de retrouver son triple A.

 

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*