Dans ce monde en proie avec le développement technologique, l’accès à l’argent au comptant est de plus en plus facilité. Après les cartes de débit octroyées par les banques, les cartes de crédit ont conquis le marché. Mais en ce moment, une nouvelle aire est également en train de générer de l’engouement chez les consommateurs, c’est l’accès aux cartes de paiement jetable. Mais est-ce possible d’en obtenir et si tel est le cas, quelles sont les démarches à suivre ?

Carte bleue jetable, de plus en plus vulgarisée

Actuellement, les cartes de bleuse jetables ou encore appelées cartes prépayées sont disponibles un peu partout sur internet. Une révolution plus récente. Son accès est même facile dans les bureaux de tabac. En ce sens, son acquisition a été plus que simplifiée. En effet, il suffit de l’acheter en espèce, mais les vendeurs acceptent également le paiement par chèque et même par carte bleue. Pour faire suite à son acquisition, l’acheteur de la carte doit savoir que cette dernière 541_001s’active par simple réception de SMS ou d’un courriel sur internet. Dans ce cadre, il aura un message qui lui fera part de son code PIN. Et comme toutes cartes de crédit,  la carte jetable pourra être rechargée dès lors que le propriétaire est en possession de son code PIN. Cependant, dans cette procédure, le rechargement ne se fait pas n’importe où. En effet, il n’y a que les bureaux de tabac qui vont s’assurer de la vente des tickets pour le rechargement aux utilisateurs.

Des tickets qui peuvent également être accessibles sur des sites spécialisés en ligne et qui sont disponibles en option sur Ukash ou encore Neosurf et Ticket Surf. Il faut savoir également que pour recharger les cartes jetables, les frais défalqués sur les tickets sont assez chers. Néanmoins, afin d’éviter les frais exorbitants, la recharge peut se faire via la réception d’un mandat postal.

Les avantages et limites des cartes jetables

Certes, les cartes bleues jetables peuvent faciliter le quotidien de tout un chacun et éviter de passer par sa banque, mais elles ont leur limite. En effet, le rechargement est plafonné à 6000 euros par an. De ce fait, il n’est pas rare que son utilisation se voit réduite si l’utilisateur veut la posséder comme une carte bancaire. En ce sens, il est possible de l’utiliser pour l’encaissement des salaires ou encore d’une commission.

Les paiements reçus d’un tiers peuvent également être obtenus à partir d’une carte bleue jetable prépayée. Et pour les joueurs en ligne ou au casino, l’utilisation de la carte bleue est aussi permise. Cependant, quel que soit son usage, il faut toujours avoir en tête que le plafond est de 6000 euros. Et si par hasard il y a un gain supérieur à ce montant durant un jeu ou une transaction quelconque, il y aura des soucis dans le paiement étant donné que la carte refusera la démarche. L’alternative dans ce cas, c’est de voir un établissement bancaire qui sera en mesure de faire bénéficier une carte bleue jetable.

Cependant, la durée de son acquisition peut excéder une semaine. Enfin, durant la demande d’une carte bleue jetable, non seulement il est possible de payer en espèce, mais si l’achat se fait sur internet, les vendeurs peuvent aussi fournir une carte personnalisée. À cet égard, l’utilisateur peut demander l’inscription de son nom sur sa carte prépayée jetable, et même de mentionner la dénomination de son entreprise si c’est un professionnel. Ce point différencie les cartes achetées dans un bureau de tabac qui n’est pas personnalisable à celles disponibles sur internet.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*