Il n’est pas rare, dans ce monde moderne, que beaucoup de personnes ne sachent pas encore le type de sa carte bancaire. En effet, il y a toujours confusion dans l’appellation des cartes et à mauvais escient, la plupart désignent sa carte de débit comme une carte de crédit. L’erreur c’est que sur le territoire français et presque dans la majorité des pays en développement, c’est la carte de débit qui est majoritairement diffusée par les institutions bancaires. Mais quels peuvent être leurs différences.

Un point sur les caractéristiques de la carte de débit

Premier grand point concernant la carte de débit, c’est une carte qui est rattachée directement avec le compte courant. La carte de débit est donc celle que la banque délivre à son client et que la plupart met dans son portefeuille. Elle permet ainsi de faire des retraits à l’intérieur d’un territoire quand elle est apposée de marque CB, ou à l’international si celle-ci est marquée Visa ou Mastercard. Cette carte est fournie par la banque dès l’ouverture d’un compte courant pour faire le paiement de ses achats et retirer de l’argent. Par conséquent, l’argent retiré de la carte sera directement débité du compte où il a été relié, qu’il soit courant ou épargne. Cependant, avant la mise à disposition de ce type de carte, il y a un certain accord défini entre la banque et son client. En effet, il  est possible, en premier lieu, d’avoir un œil avisé à chaque retrait. En ce sens, un moyen est mis à la disposition du client pour qu’il puisse voir si son compte dispose d’une somme suffisante avant le retrait. Dans ce cadre, le débit se fait immédiatement, mais suivant une autorisation systématique. Il y a également des cartes destinées à cet effet, comme celles de type Maestro ou encore Visa électron. En deuxième lieu, le débit peut se faire immédiatement sans avoir à demander des autorisations systématiques. En ce sens, le client peut faire des contrôles sur la disponibilité du solde dans son compte, mais pas nécessairement à chaque retrait et seulement sur les petites sommes qui sont généralement inférieures à 100 euros. Enfin, il y a le système de débit différé qui permet de ne pas voir l’état du solde dans le compte. Dans ce cas, le client peut effectuer le retrait, le débit de son compte ne se fera qu’ultérieurement.

Les caractéristiques de la carte de crédit

Comme dit en amont, la carte de débit est en lien direct avec le compte courant. La carte de crédit elle, ne l’est pas. Elle est surtout liée à une réserve de liquidité. Cette réserve est un compte à part que le client peut réapprovisionner à sa guise. Par ailleurs, la carte de crédit ne concerne pas seulement les établissements bancaires, elle peut être délivrée par les institutions de microfinance ou encore les magasins. Dans ces derniers cas, elles font l’objet d’un certain avantage au sein des établissements qui les ont fournis. Dans leur fonctionnement, les diffuseurs de carte de crédit vont signaler les titulaires à la fin du mois ou en fin de semaine sur les transactions effectuées à travers la carte et les opérations mobilisées sur cette dernière. Ainsi, selon l’accord conclu avec l’établissement, il y aura un montant débité après une transaction ou sur une durée déterminée avec un taux d’intérêt fixé. Dans ce dernier cas, le système s’appelle du revolving. Un moyen qui permet de réduire les risques de découvert. Le grand souci dans ce type de procédé c’est le risque de surendettement et un taux d’intérêt souvent très élevé, affiché par les diffuseurs de carte de crédit. Néanmoins, afin d’éviter ce dernier risque, depuis 2001 avec la loi Murcef, ce type de carte est clairement marqué « carte de crédit ».

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*